Aller au contenu principal

Correspondances

La représentation de la lecture est croissante tout au long du XIXe siècle. Ce succès est lié aux progrès de l’alphabétisation et aux apports de l’industrialisation. Cette dernière, en termes de production et de diffusion, stimule et répond à une demande sans précédent de livres, de papier pour écrire et de journaux. Le thème de la lettre, lue ou écrite, renvoie à un moyen essentiel de communication à distance qui est stimulé par la généralisation du chemin de fer. Mise en scène des valeurs d’intimité et d’individualité de la bourgeoisie, le sujet relève d’un imaginaire dans lequel l’art de la lettre est réservé aux femmes, et le lecteur bien souvent une lectrice. Le fait souligne cependant la réalité du rattrapage culturel et d’alphabétisation des femmes, notamment après 1882 grâce à leur accès au lycée.

 

Armand Guillaumin,
Madame Guillaumin, 1898
pastel sur papier vélin, 36,5 x 44,5 cm
Collection Olivier Senn. Donation Hélène Senn-Foulds, 2004, Le Havre MuMa, musée d'Art moderne André Malraux - © MuMa Le Havre / Charles Maslard